Réseau : utiliser ses contacts

Réseau professionnel, réseau social, réseau d’amis, deviennent des incontournables de la recherche d’emploi. Selon l’Insee, près de 2/3 des offres d’emploi n’ont pas fait l’objet d’une annonce.
Le réseau s’appuie sur une philosophie basée sur le respect, l’échange, sur le donner et recevoir, sur la confiance.
Pour beaucoup, il est synonyme d’élites, de parcours académiques et professionnels qui peuvent sembler hors de portée. Pourtant, on connaît souvent bien plus de personnes qu’on ne le pense, il faut juste être capable de le construire et de s’en servir.

1. A quoi sert le réseautage (ou networking) ?
Il faut comprendre que le réseau fonctionne sur du long terme. Même s’il y aura toujours des effets à court terme, c’est en se projetant sur le long terme qu’on bénéficiera des effets qu’on ne soupçonne même pas, à un moment où on ne s’y attend pas.
Il faut aussi comprendre que les finalités du réseautage changent avec le temps. Une fois qu’on a atteint notre premier objectif, le plus souvent trouver un emploi, il ne faut surtout pas s’arrêter de réseauter. Après avoir remercié ceux qui nous ont aidés, il faut garder contact avec eux.

2. Définir son réseau
Chacun appartient à différentes communautés qui sont en fait différents réseaux : il y a les réseaux sociaux, mais aussi le réseau familiale, des associations étudiantes ou professionnelles, des clubs de sports ou activités extra-scolaires… Réseauter c’est savoir être à l’écoute des autres pour essayer de se rendre utile.
Il faut aussi toujours être conscient des dangers du réseautage car il existe des risques de réputation, de perte de temps ou d’indiscrétions. Il faut donc réfléchir avant de parler, prendre du recul et ne pas oublier d’être prudent.

3. Construire son réseau
On ne se rend pas compte du nombre de contacts qu’on a. Il faut tenir à jour sa liste de contacts, régulièrement et ne pas négliger des personnes de secteur différent du sien.
Attention à ne pas rater une occasion de faire du networking, pour cela il faut toujours avoir sur soi sa carte de visite ou demander la sienne à son interlocuteur et y noter des informations résumant l’échange ou des informations clés comme un projet en cours. Ces informations pourront servir à faciliter les futurs échanges.

4. Animer son réseau
Il ne faut pas laisser mourir son réseau. Il faut donner de ses nouvelles, rester en contact avec ses anciens supérieurs. Par exemple, il est conseillé de donner de ses nouvelles en envoyant un mail de quelques lignes de temps en temps ou alors envoyer ses vœux, même si le courrier reste lettre morte. Cela permet de donner et de prendre des nouvelles, se rendre utile et rappeler qu’on est à la disposition des gens.

5. Comprendre que les réseaux sociaux sont des outils pour le networking
Les réseaux sociaux professionnels sont des facilitateurs, des outils au service du networking. Aujourd’hui, même sans compte payant, énormément d’informations sont disponibles. Il est possible de faire de belles connexions mais il ne faut pas nécessairement chercher à accumuler les contacts, car ils n’auront pas de valeur, d’utilité et on est vite débord. Il sera plus utile de plutôt faire le choix de ne se connecter qu’avec les gens qui peuvent me resituer et que je peux resituer. Il ne faut pas confondre la fin et les moyens.

Sources ici et

Posted in Astuces et Conseils.